Point Culture – Outils de paysans

A l’époque du Moyen-Âge, les chevaux étaient souvent réservés aux seigneurs et aux chevaliers. Les paysans n’utilisaient que rarement ces animaux comme chevaux de trait. A la place, quand on le pouvait, on utilisait bœufs et chèvres mais la plupart du temps le travail été entièrement réalisé à la main.

L’araire

C’est une charrue de bois dépourvue de roues. Elle creuse des sillons sans retourner la terre. Elle est efficace sur les sols légers mais insuffisante pour les terres humides, argileuses du nord.

bv000002.jpg

Charrue

Pour que le grain germe bien, il faut apporter de l’oxygène à l’intérieur du sol et seule la charrue à versoir aère la terre en profondeur. C’est un outil coûteux qui contient du fer et nécessite la force un animal de trait. La charrue comporte trois outils :

bv000001.thumb.jpg

  • le coutre (couteau qui coupe la terre verticalement)
  • le soc (coupe horizontalement en profondeur)
  • le versoir (retourne la terre coupée sur le côté).

La herse

En bois puis en métal, tirée par un cheval, elle sert à préparer le sol, en le peignant avec ses dents.

bv000003.jpg

Le travail à la main

slide_2.jpg

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :