Point Culture – Expressions du Moyen-Âge

  • C’est une autre paire de manche

sens : C’est une autre affaire.
Au Moyen Âge, les manches des vêtements n’étaient pas cousues de manière définitive, mais simplement ajustées au dernier moment. Les dames pouvaient, en signe d’attachement, remettre leur manche à leur chevalier qui l’arborait alors à sa lance ou à son écu lors des tournois.
Ce gage amoureux est devenu symbole d’engagement au point qu’on en ait oublié son origine aristocratique et galante.

  • Champion

A l’origine, un chevalier se battait en champ clos pour défendre une cause.
La justice du Moyen Âge admettait l’épreuve des armes. L’accusé pouvait provoquer en duel son accusateur : Dieu faisait triompher l’innocent. Lorsque l’accusé, malade, trop jeune ou trop vieux, n’était pas en mesure de se battre lui-même, ou si c’était une femme, il pouvait se faire représenter par un champion.

  • Chercher des noises

Quereller quelqu’un souvent pour peu de chose.
Noise signifiait jadis : querelle bruyante, dispute.
Aujourd’hui, le mot noise ne subsiste que dans cette expression.

  • Avoir un nom à coucher dehors

À l’époque médiévale, les personnes étaient jugées et classés dans les auberges selon leur nom. Les aubergistes de ce temps se fiaient sur celui-ci pour accomoder ou nom les clients. Ainsi, ceux qui avaient des noms de famille nobles pouvaient avoir accès à des chambres dans l’auberge alors que d’autres ne pouvaient pas. Ainsi selon son nom on pouvait refuser une personne d’où est née l’expression «avoir un nom à coucher dehors».Avoir plusieurs cordes à son arc
Expression du XIII
e siècle où l’on n’avait, à l’époque, que deux cordes à son arc. Le sens de l’expression est : avoir plusieurs types de ressources, divers moyens d’action pour parvenir au résultat.

  • Avoir voix au chapitre

Être consulté, avoir le droit d’exprimer une opinion.
Le chapitre est l’assemblée des moines ou des chanoines lorsqu’ils se réunissent pour discuter de leurs affaires. Les moinillons, les serviteurs n’avaient pas voix au chapitre.

  • Bachelier

Est le lycéen qui a réussi les épreuves du Baccalauréat. Déjà au Moyen Âge, le terme désignait l’étudiant titulaire du premier grade universitaire.
Au XI
e siècle, le bachelier était un jeune noble, chevalier ou écuyer, qui servait sous les ordres d’un seigneur plus âgé. Le jeune homme devait faire ses preuves afin d’héritier du fief paternel. Lorsqu’il ne possédait pas de fortune, il devait redoubler d’audace pour se trouver un protecteur ou un riche beau-père.

  • Battre sa coulpe

Battre sa coulpe signifie se repentir. Les pénitents manifestaient le remords qu’ils avaient de leurs fautes en se frappant la poitrine et en disant «mea culpa» car faute se dit culpa en latin.

Source : non nobis domine non nobis sed nomini tuo da gloriam

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :