Point Culture – Armures de plaque

Je vais m’essayer à nouvelle série d’articles : les Points Culture. Des articles courts qui tenteront de vous apprendre quelques trucs sur la vie au Moyen-Age.


Nous avons tous entendu au moins une fois cette histoire qui dit que les armures au Moyen-Age était tellement lourde que lorsqu’un chevalier était désarçonné, il lui était impossible de se relever…

Et bien c’est totalement faux!

En effet, s’il existait effectivement de lourdes armures pour les joutes (jusqu’à 80 kg) et que celles-ci était extrêmement rigide, c’était uniquement parce lors de joute, la mobilité n’était pas nécessaire.

Ainsi, les forgeurs d’armure renforçaient les armures au maximum afin que les chevaliers qui s’affrontaient ne se blessent pas.

 

Les armures de combat quand à elles, celles qui étaient réellement utilisés lors des batailles ne pesaient “que” 30kg.

Imaginez que l’équipement de feu d’un pompier est de 23kg et le bardage d’un soldat peut atteindre les 40kg.

Évidemment ce poids est réparti sur l’ensemble du corps :

  • Casque : 3-6 kg
  • Bras : 4 kg
  • Torse : 10-15 kg
  • Jambes : 6 kg

 

 

Source : Wikipedia et Le Medieviste

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :